Le groupement de recherche GDR 2524 « rés-EAU-ville », dirigé par Madame Graciela Schneier-Madanes, s’est constitué en 2002 comme un groupement de recherche international dont l’objectif est « d’appréhender scientifiquement les questions relatives à la gestion sociale, territoriale et urbaine de l’eau, insérées dans le processus de mondialisation »

Le GDR s’est proposé de fonctionner en « réseau » ; la métaphore sert à rappeler certains aspects qui orientent son fonctionnement « une structure d’interconnexion instable, composée d’éléments en interaction, et dont la variabilité obéit à quelque règle de fonctionnement…». Ainsi dans le mode de coopération qui s’est progressivement mis en place, les éléments en interaction sont le(s) chercheur(s) et leurs équipes de manière à favoriser la synergie entre les différents éléments. Le GDR est organisé autour de la notion d’interaction entre disciplines, thématiques et objets de recherche en sciences sociales

Les objectifs scientifiques et l’organisation du GDR pour 2006-2009

Les objectifs scientifiques et l’organisation du GDR pour le second quadriennal ont été élaborés suite aux discussions entre les différents membres du GDR en fonction des expériences collectives et des travaux scientifiques réalisés durant les quatre premières années. Ainsi, plusieurs thématiques se sont dégagées favorisant davantage une approche interdisciplinaire des questions urbaines, territoriales et sociales de l’eau dans la mondialisation et dans les problématiques environnementales

Le rés-EAU-ville se donne ainsi pour mission d'aborder les multiples aspects de l'interface technique/société, diversifiant les questions, transposant les préoccupations, comparant les points de vue, multipliant les échelles : le territoire, la ville, l'organisation institutionnelle, les entreprises, les usagers, les réseaux, le marché de l'eau ou la régulation. A partir de là, il est prévu que les équipes constituées en réseau s'attacheront à étudier les autres continents pour en tirer les données comparatives nécessaires à la prise en compte et à la compréhension des problèmes spécifiques aux mutations des villes et des régions du monde

L’hypothèse scientifique fondatrice du GDR est de comprendre le moment de rupture caractérisé par des conflits ainsi que par des changements d’échelle et de temps qui provoquent (et vont provoquer) des modifications majeures dans les systèmes de gestion, dans les politiques publiques, dans les conditions de vie. Comprendre cette rupture et apporter des éléments de connaissances et d’interprétation de ces changements sur la courte et la longue durée exige de combiner l’analyse :
- Des transformations du système économique, à la fois dans ses aspects de production, de distribution et de consommation et à plusieurs échelles, notamment celle de la mondialisation
- Des mutations des politiques publiques
- De la demande, des pratiques sociales et de la société civile
- De l’évolution des villes à la fois du point de vue de l’organisation socio-spatiale, de ses acteurs et des modes de gestion
- Des images et des représentations associées à l’eau

Objectifs

Elaborer ou redéfinir des concepts utilisés dans le domaine de l'eau
Analyser à l'échelle internationale les évolutions récentes du secteur de l'eau
Contribuer à la structuration du milieu scientifique travaillant sur l'eau à travers l'organisation d'échanges interdisciplinaires selon des méthodes de travail variées
Dialoguer avec la société civile (entreprises, institutions, associations) sur la base des travaux scientifiques produits

Organisation 2006-2009

Le rés-EAU-ville est structuré en 5 modules " thématiques " proposant des approches spécifiques

Organisation 2006-2009

Le rés-EAU-ville est structuré en 5 modules " thématiques " proposant des approches spécifiques

Territoires
Réseaux urbains
Services d’Intérêt Général (SIG)
Gouvernances
Usages et représentations

Un module transversal : idées, concepts, catégories d’analyse, approche épistémologique

Les grandes thématiques prioritaires :

Accès à l’eau
Culture et pratiques sociales
Européanisation et mondialisation
Jeux d’échelle

 

Partenaires de recherche

CREDAL UMR 7530 Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 (G. Schneier-Madanes, Directeur du GDR, B. de Gouvello)
CRESO UMR 6590 Université de Caen (J.M. Fournier,V. Goueset)
CRIEF-TEIR Université de Poitiers (O. Bouba-Olga, P. Chauchefoin)
ENGREF (Montpellier) (L.Guérin-Schneider, C. Pezon)
EPHE École Pratique des Hautes Etudes (M.F.Courel)
EREIA  Etudes et Recherches Economiques Interdisciplinaires de l’Artois – Université d'Artois (O.Petit)
GIDE Groupe Interdisciplinaire de Droit et Environnement – Université de Bourgogne
Institut d’urbanisme de Lyon – Université Lumière Lyon 2 (F. Scherrer)
Institut Européen du Développement Durable – IEDD – Ecole Nationale Supérieure de Mines de Paris, Ecole Normale Supérieure lettres et Sciences Humaines Lyon, Office national des Forêt, Comité MAB France
IREPD UMR 5039 Université Pierre-Mendès-France, Grenoble 2 (R. Arrus)
Laboratoire d'ethnologie et de sociologie comparative UMR 7535 (F. Wateau)

LADYSS UMR 7533 Université Paris I (Y. Luginbuhl)
LATEC UMR 5601 Université de Bourgogne (P.-M. Combe, J. Lhert)
LEREPS Université Toulouse I (C. Dupuy, C. Baron)
LED Université Paris VIII (A. de Toledo, P. Bauby )
Milieux, Sociétés et Culture en Himalaya  UP3 299 - Institut Français de Pondichéry (Inde) (O.Aubriot)

MTE Université Montpellier (S. Ghiotti)
PRODIG UMR 8586 Université Paris I (A. Euzen, J.-P. Haghe, F. Ogé, C.Raimond, N. Belaîdi)
RIVES UMR 5600 ENTPE Vaulx-en-Velin (S. Petitet)
SET UMR 5603 Université de Pau et des pays de l'Adour (S. Clarimont)
 

Chercheurs associés

Chercheurs associés en France
M. Amzert, H. Coing, M. Cuervo, S. Haouès, S. Jaglin, M. Llorente, Y. Moulinier, M. H. Zerah

Chercheurs associés à l'étranger
J. Allouch, P. Amel, K. Bakker, A. Catenazzi, M. El Faiz, B. Jacobi, , A. Lopez

Doctorants
F. Blot, L. Breuil, R. Calderon, S. Dall'Aglio-Lejeune, A. Pene-Annette, A. Pinto, S. Recabal, Y. Taschi, I. Tuerxun, M. Valle

Directeur

G. Schneier-Madanes

Animation scientifique

Catherine Baron, Agathe Euzen, Jean-Marc Fournier, Stéphane Ghiotti, Jean-Paul Haghe, Sylvain Petitet

Comité scientifique

P. Bauby, H. Coing, P.-M. Combe, M.F Courel, A. Guillerme

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laboratoire d'analyse et de Techniques Economiques , CNRS - UMR 5118

Pôle d'Economie et de Gestion - 2, boulevard Gabriel - BP 26611 - F 21066 Dijon Cedex Tél: 03 80 39 54 30 - Fax: 03 80 39 54 43Email: secretariat.latec@u-bourgogne.fr

L'équipe du LATEC est une UMR CNRS-Université de Bourgogne qui relève du Département scientifique SHS du CNRS et qui est rattachée aux Sections 37 et 39 du Comité National,

Sa direction est assurée par Jacky PERREUR (Professeur).

L'effectif des personnels statutaires au 1er Janvier 2002 comprend : 2 Chercheurs CNRS, 53 enseignants-chercheurs dont 14 Professeurs, 3 ITA et 3 IATOS.
L'équipe comprend aussi une centaine de personnels non permanents, dont la plupart sont des doctorants

Les recherches s'articulent selon 4 thématiques :
· Sciences de gestion avec un axe "finance, contrôle et stratégie" et un axe "marketing" ;
· Economie spatiale et des ressources naturelles qui comprend un axe "économie urbaine", un axe "économie régionale" et un axe "économie des ressources naturelles" (c'est sur la base des recherches réalisées dans ce domaine par Pierre-Marie Combe et, plus récemment, par Janine Lhert qu'est fondée la participation du LATEC au GDR) ;
· Régulation des systèmes de santé et de protection sociale avec des analyses sur la rationalité et du comportement des acteurs, principalement des offreurs de soins en médecine ambulatoire, le rôle de l'Etat et des institutions, et la justice sociale ;
· Concepts et méthodes en économie qui regroupe plusieurs axes de recherches portant principalement sur la macroéconomie monétaire, l'économétrie, l'économie quantitative et la théorie économique.

Retour haut de page >>>

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


CREDAL - UMR 7530 - Unité Mixte de Recherche CNRS - UNIVERSITE SORBONNE NOUVELLE PARIS III Institut des Hautes Etudes de l'Amérique Latine

IHEAL-CREDAL
28, rue St Guillaume, 75007 Paris

Tel : 01 44 39 86 71
CREDAL@univ-paris3.fr


Le CREDAL est un centre de recherche pluridisciplinaire spécialisé dans l'étude des sociétés latino-américaines tant par l'information scientifique et la documentation que par les enquêtes de terrain. Le CREDAL propose de nouvelles pistes de recherche et accompagne l'évolution des disciplines de sciences sociales à la lumière d'une étude approfondie de l'Amérique latine. Celle-ci repose sur une excellente connaissance de la production scientifique et des réalités latino-américaines telles qu'elles s'observent sur le terrain.

Les recherches se font en coopération avec de nombreux chercheurs latino-américains dans une optique comparative et internationale. L'évolution du CREDAL est marquée par une dynamique récente qui se manifeste par le renforcement très sensible de la composante universitaire du laboratoire, la restructuration des équipes de recherche, le développement du fonctionnement en réseaux et l'ouverture disciplinaire.

L'étude de l'Amérique latine, expression d'une relation privilégiée entre la réalité complexe des relations internationales et les questions du développement permet, avec des spécialistes de différentes disciplines, d'interroger de nouveaux thèmes de recherche :

les intégrations régionales dans les Amériques,
les flux, échanges, réseaux
les nouveaux acteurs sociaux ou les nouveaux rôles d'acteurs historiques
les mutations temporelles et culturelles
les cadres juridiques, les Etats nationaux.
Les disciplines principales représentées au CREDAL sont l'anthropologie, la démographie, le droit, l'économie, la géographie, l'histoire, la science politique, la sociologie, l'urbanisme et l'aménagement.

CHAMPS THEMATIQUES

Trois champs thématiques regroupent les chercheurs du CREDAL :

I Les intégrations dans les Amériques latines
II Acteurs et institutions: mutations spatiales et temporelles
III Nouveaux espaces politiques et développement économique en Amérique latine
Des thèmes transversaux assurent le lien entre les trois champs : l'analyse des données électorales, les questions indigènes, les systèmes de genre, le droit, la décentralisation, le multiculturalisme. D'importantes banques de données, y compris statistiques et cartographiques constituées ou en cours d'élaboration, sont disponibles pour les chercheurs.

De nouvelles perspectives de recherche émergent : des études sur l'environnement, sur l'eau, sur le genre, sur les outils méthodologiques (images satellitaires et radar, enquêtes biographiques).

 

Retour haut de page >>>

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laboratoire d'Etudes et de Recherche sur l'Economie,
les Politiques et les Systèmes sociaux

 

Retour haut de page >>>

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laboratoire ESO (Espace géographique et Sociétés) - UMR 6590

Le Centre de Recherche sur les Espaces et les Sociétés : CRESO
Maison de la Recherche en Sciences Humaines
Université de Caen et Centre National de la Recherche Scientifique UMR ESO
http://www.unicaen.fr/mrsh/CRESO/

Laboratoire CRESO UMR ESO CNRS
Maison de la Recherche en Sciences Humaines
Université de Caen 14 032 Caen cedex

 

Nom de la personne relai du GDR qui appartient au laboratoire et que l'on peut contacter:

Jean-Marc Fournier
jmfournier@mrsh.unicaen.fr
téléphone : 02 31 56 62 35
fax : 02 31 56 62 60

 

Le CRESO est un laboratoire spécialisé en géographie sociale : on propose une interprétation des sociétés à partir de la lecture de l'espace géographique. L'originalité de l'équipe est de fournir des explications des changements socio-économiques par l'étude des transcriptions spatiales constamment renouvelées des sociétés. On peut admettre que, d'une manière très générale, les différences socio-spatiales fondent la géographie. Et il est banal d'affirmer que la dialectique entre espace et société constitue l'un des principaux ressorts théoriques et méthodologiques de la géographie au sens large. Au contraire, l'interprétation de la géographie que nous proposons part d'un principe plus radical : les dimensions spatiales des sociétés, les structures spatiales et les configurations spatiales ne sont, en dernière analyse, qu'un attribut du social. Cette position s'explique par le constat de l'accroissement permanent des inégalités sociales à toutes les échelles spatiales, du local au mondial, et par les difficultés à les interpréter de manière approfondie par la géographie classique. Les inégalités sociales, leurs conditions de production, de reproduction et leur traduction dans l'espace géographique sont donc la base du système interprétatif de la géographie du laboratoire CRESO.

Régions/pays sur lesquels travaille le laboratoire : Europe, Afrique, Amérique du Nord, Amérique latine.



Laboratoire ESO - site de Rennes (RESO)

Adresse: RESO, Université de Rennes 2 - Haute Bretagne, 6 avenue Gaston Berger, 35043 RENNES Cedex
tel : (33) 2 99 14 18 43
fax : (33) 2 99 14 18 95
courriel : vincent.goueset@uhb.fr


Nom de la personne relai du GDR qui appartient au laboratoire et que l'on peut contacter:

Vincent Goueset
3 rue d'Houlbert
35760 SAINT-GREGOIRE
Tél: 02 99 38 37 03

Thèmes de recherche du Laboratoire


Construit autour du concept de médiation spatiale, le programme scientifique de l'unité porte sur les catégories sociales et spatiales, et leurs dynamiques; sur les acteurs spatiaux: individus, entreprises, élus, associations; sur les régulations sociales, les politiques publiques et les territoires.
Il s'agit de comprendre comment la relation à l'autre, quel qu'il soit, se construit dans l'espace, comment se reproduisent les positions sociales, comment se structurent et se reproduisent les groupes sociaux, comment les rapports de domination se jouent dans la dimension spatiale des politiques publiques.
Les recherches portent plus particulièrement sur la métropolisation; le développement durable; les processus d'exclusion et de marginalisation; les pratiques des espaces et les mobilités; les politiques en matière sociale, sanitaire, scolaire; les politiques d'aménagement du territoire, tant en France, en Europe ou dans le Monde qu'à l'échelle des régions et des villes.


Régions/Pays sur lesquels travaille le laboratoire:
France de l'ouest (Bretagne, Pays de Loire, Basse Normandie)
France
Europe
Afrique subsaharienne
Amérique du Nord
Amérique latine


Retour haut de page >>>

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laboratoire SET (Société Environnement et Territoire), CNRS - UMR 5603

 

Le laboratoire SET est une Unité Mixte de Recherche (UMR 5603) du CNRS et de l'Université de Pau et des Pays de l'Adour.
Il comporte 35 membres permanents, quelques chercheurs associés et une vingtaine de doctorants. Le S.E.T. est une des équipes constitutives de l'IRSAM (Institut de Recherche sur les Sociétés et l'Aménagement) du domaine universitaire de Pau.
Les recherches effectuées dans le laboratoire SET portent sur les transformations de la territorialité en rapport avec la crise contemporaine de la modernité. Tout en analysant les modalités de ces transformations, les chercheurs du SET sont soucieux d'en évaluer la portée territoriale ou environnementale et de contribuer à la prospective et aux aménagements dont la nécessité se fait sentir.
Ces objectifs s'inscrivent dans une perspective théorique privilégiant la production de connaissances fondamentales. Toutefois, celle-ci est conçue comme devant émerger de l'étude de problèmes concrets et de la confrontation des solutions que les divers acteurs socio-économiques veulent leur apporter.
C'est pourquoi le questionnement épistémologique sous-tend la démarche du laboratoire, y compris dans sa volonté de se placer à l'interface chercheurs-acteurs pour laquelle il développe son savoir-faire. Il faut bien voir que ce questionnement, et son corollaire de l'interface chercheurs-acteurs, est tout à fait transversal aux programmes de recherche du laboratoire.


Retour haut de page >>>

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Université Paul Valéry Montpellier III

Laboratoire Mutations des Territoires en Europe (MTE), CNRS - UMR 5045

Adresse : Bâtiment de Recherche Marc Bloch, Université Paul Valéry - Montpellier III, route de Mende, 34199 Montpellier cedex 5.
Fax : 04 67 14 25 22.
Téléphone : 04 67 14 24 43.
E-Mail : mte@univ-montp3.fr
Site internet : http://alor.univ-montp3.fr/MTE

Nom de la ou des personnes relais du GDR qui appartiennent au Laboratoire et que l'on peut contacter :

- Stéphane Ghiotti, Chargé de Recherches CNRS
Mutations des Territoires en Europe (MTE), CNRS - UMR 5045, Bâtiment de Recherche Marc Bloch, Université Paul Valéry - Montpellier III, route de Mende, 34199 Montpellier cedex 5.
Fax : 04 67 14 25 22.
Téléphone : 04 67 14 25 20.
E-Mail : stephane.ghiotti@univ-montp3.fr
Site internet : http://alor.univ-montp3.fr/MTE

- Fabienne Wateau, Chargée de Recherches CNRS
Mutations des Territoires en Europe (MTE), CNRS - UMR 5045, Bâtiment de Recherche Marc Bloch, Université Paul Valéry - Montpellier III, route de Mende, 34199 Montpellier cedex 5.
Fax : 04 67 14 25 22.
Téléphone : 04 67 14 25 32.
E-Mail : fabienne.wateau@univ-montp3.fr
Site internet : http://alor.univ-montp3.fr/MTE

- Anne Honegger, Chargée de Recherches CNRS
Mutations des Territoires en Europe (MTE), CNRS - UMR 5045, Bâtiment de Recherche Marc Bloch, Université Paul Valéry - Montpellier III, route de Mende, 34199 Montpellier cedex 5.
Fax : 04 67 14 25 22.
Téléphone : 04 67 14 25 20.
E-Mail : honegger@club-internet.fr
Site internet : http://alor.univ-montp3.fr/MTE

Thème de recherche du Laboratoire.

Sur le thème commun, les mutations des territoire en Europe, les problématiques de recherche des membres du laboratoire s'inscrivent dans l'Europe du sud et le pourtour méditerranéen ainsi que dans l'Europe médiane .
Trois grands axes structures les travaux du laboratoire et traitent, respectivement :
- la dynamique des territoires urbains et ruraux à travers leurs réorientations socio-économiques,
- la recomposition des rapports entre eau/territoires et société par le biais d'une approche en terme de gestion collective de l'environnement, des paysages et du patrimoine.
- les relations entre l'emploi, la formation et les territoires.

Retour haut de page >>>

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LED (Laboratoire d'économie Dionysien)
Université de Paris 8

2 rue de la Liberté
93200 Saint-Denis
led@univ-paris8.fr
(correspondant Alain de Tolédo : 06 61 99 36 82 , adt@xerfi.fr)

Directeurs : Ghislain Deleplace, François Fourquet

Axes de recherche :
Le LED est constitué de deux sous-équipes :
LED-EPEH : spécialisée dans l'histoire de la pensée économique et l'économie historique
LED-CEPM : spécialisée sur l'étude de la mondialisation dans une perspective historique

Dans le cadre du LED-CEPM, une réflexion a été entreprise depuis cinq ans sur l'évolution des services publics français dans le cadre de la construction européenne, cela a donné naissance à un séminaire qui se tient régulièrement : le SIGEM (Services d'Intérêt Général et Mondialisation) et plus récemment à la constitution d'un réseau européen de chercheurs sur les SIG (le RECSIG) qui regroupe des chercheurs d'une dizaine de pays européens
À noter notre participation au 5° PRCD avec une dizaine d'équipes européennes sur le thème : " les scénarios de libéralisation de l'eau : une analyse empirique de l'offre européenne dans le domaine de l'eau et de l'environnement "

Par ailleurs le LED-CEPM est une des équipes fondatrices du GEMDEV (Gis Economie Mondiale et Développement)

Retour haut de page >>>

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CRIEF-TEIR

Université de PoitiersNom du laboratoire : CRIEF-TEIR , EA 2249, Faculté de Sciences Economiques de l'Université de Poitiers
Adresse : 93, avenue du Recteur Pineau - 86022 Poitiers cedex
Téléphone : 05 49 45 31 74
Fax : 05 49 45 41 58

Nom de la ou des personnes relais du GDR qui appartiennent au laboratoire et que l'on peut contacter :
Nom : Olivier BOUBA-OLGA
Adresse : CRIEF-TEIR, Faculté de Sciences Economiques - 93, avenue du Recteur Pineau - 86022 Poitiers Cedex.
Téléphone : 05 49 45 42 00
Fax : 05 49 45 41 58
e-mail : obouba@univ-poitiers.fr

Nom : Pascal CHAUCHEFOIN
Adresse : CRIEF-TEIR, Faculté de Sciences Economiques - 93, avenue du Recteur Pineau - 86022 Poitiers Cedex.
Téléphone : 05 49 45 31 90
Fax : 05 49 45 41 58
e-mail : pascal.chauchefoin@univ-poitiers.fr

Thèmes de recherche du laboratoire :
Le volet le plus ancien et le plus développé des recherches du groupe TEIR relève de l'économie industrielle et spatiale : analyse des modes de production et d'organisation des activités, des stratégies de localisation des entreprises, des processus d'innovation …, analyse des politiques de développement économique local, du rôle des territoires dans la dynamique économique, …
Plus récemment, dans le prolongement de cet axe thématique, l'équipe développe des recherches sur le secteur de l'eau en éclairant des problématiques relevant traditionnellement de l'économie de l'environnement à l'aide des outils et des méthodes de l'économie industrielle et spatiale. Plus précisément, l'objectif est de faire le lien entre la gestion locale de l'eau et la dynamique " industrielle " du secteur. Parmi les questions traitées, il s'agit i) de comprendre et d'anticiper l'évolution à l'échelle européenne du secteur de l'eau (analyse de secteur, stratégies des majors, analyse du processus d'innovation, …), ii) de repérer et d'analyser à l'échelle d'un bassin versant les systèmes d'interdépendances entre les différents acteurs utilisateurs de la ressource.

Régions/pays sur lesquels travaille le laboratoire :
1/ Europe
2/ Bassin versant de la Charente


Retour haut de page >>>

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour haut de page >>>

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laboratoire GEA de l'ENGREF

 

Depuis 1995, une équipe rattachée au Département Eau de l'ENGREF à Montpellier assure des activités de formation, d'expertise et de recherche pour les besoins des Ministères de l'Agriculture et de l'Environnement et, plus généralement, des responsables des services d'eau ou d'assainissement.

Cette équipe développe et diffuse des informations, des méthodes et des outils qui permettent d'améliorer la gestion des services d'eau. Elle se place dans le contexte d'une évolution des structures administratives et politiques de l'eau en France et du développement des services à l'étranger.

 

Organigramme de l'unité :


Florence Bonnet, doctorante rattachée au laboratoire, est physiquement localisée à Paris, au sein de Service Public 2000, qui finance sa thèse.
Un recrutement (d'un docteur en économie) est en cours.
Une transformation d'un poste d'ingénieur en poste de maître de conférence est probable à échéance 2003.

Coordonnées

ENGREF Centre de Montpellier
648, rue JF Breton
BP 5093
34033 Montpellier Cedex 01 France

Tel : (33) 04 67 04 71 00
Fax : (33) 04 67 04 71 01
Email : nom@engref.fr (exemple :guerin@engref.Fr)

Retour haut de page >>>

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'Institut de Recherche Economique sur la Production et le Développement est un laboratoire de recherche en économie appliquée.
Il est une Unité Mixte de Recherche du CNRS (associé depuis 1982) et de l'université Pierre Mendès France (par rattachement au département Développement Gestion Economique Société).

Les travaux de recherche sont consacrés aux transformations de l'organisation industrielle dans et entre les firmes.

Les questions traitées relèvent de :
l'économie industrielle (quelles formes de coopération et de concurrence entre les entreprises ?),
l'économie du travail (quelle organisation de la production et des relations professionnelles, quelle formation ?),
l'économie spatiale (quels rapports entre les dynamiques des relations industrielles et territoires ?),
l'économie du développement (pourquoi certains pays parviennent-ils à s'industrialiser, quels enseignements peut-on en tirer pour les autres ?).
Dirigé par Bernard Billaudot, le laboratoire compte 65 personnes dont 36 enseignants, chercheurs et ingénieurs de recherche,
6 chercheurs associés, 14 doctorants, 10 personnels administratifs, gestionnaires, documentalistes.


AXES DE RECHERCHE

- Nouvelles formes industrielles
- Economie expérimentale

- Impact de la politique environnementale sur l'organisation de la production
Participants
René Arrus, Daniel Llerena
Cadrage général
De façon générale, les recherches de ce projet visent à prendre en compte la dimension environnementale des pratiques sociales des acteurs lors des phases de production et de consommation.
Thème 1 - Eau, Développement, Environnement. René Arrus.
Thème 2 - L'internalisation des effets externes négatifs dans la dynamique des organisations industrielles. Daniel Llerena.
 
- Organisation territorialisée des activités productives

- Relations salariales

- Formation et emploi

- Dynamiques de croissance et organisations industrielles en Asie

Retour haut de page >>>

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pôle de Recherche pour l'Organisation et la Diffusion de l'Information Géographique

Retour haut de page >>>